Evoluno lève 600k€ pour mettre fin à l’épidémie de burn-out

Evoluno lève 600k€ pour mettre fin à l’épidémie de burn-out

Evoluno, éditeur d’une solution innovante pour transformer la santé mentale enentreprise annonce une levée de fonds de €600 k, auprès de business angels etpartenaires institutionnels comme Finance&invest.Brussels, Digital Attraxion, et Invest.B.W

Le nombre de personnes en congé de maladie de longue durée vient de franchir les 500 000personnes en Belgique (plus que le chômage), dont près de 40% sont dûs à des troubles liés àla santé mentale. En particulier, les burn-out et dépressions de longue durée sont enaugmentation de 40% depuis 4 ans. Pour mettre fin à cette épidémie de mal-être, legouvernement parle d’imposer des sanctions plus fortes aux sociétés qui ne prennent pas desmesures efficaces contre l’absentéisme. Mais comment y faire face ? Des acteurs se mobilisentpour changer la donne.

Evoluno, société créée fin 2020 au sein de l’incubateur de santé digitale E-Health Venture pardes experts digitaux, et un psychologue expérimenté (Egide Altenloh), s’est donné commeobjectif d’aider les employeurs à mieux prévenir les burn-out et autres difficultés de bien-êtremental. Evoluno combine un outil digital d’auto-évaluation et d'apprentissage rapide(micro-learning) et confidentiel, avec un recours à des réseaux internes ou externes verslesquels les utilisateurs sont guidés en fonction notamment d’outils d’auto-évaluation mis àdisposition.

D’après Anne Cambier, professionnelle expérimentée en RH (ex-DRH Orange), investisseuse etmembre du conseil d’administration, il est temps: “Il y a urgence, la santé mentale descollaborateurs va mal. Une souffrance réelle et profonde, et au-delà, un impact gigantesquepour l’économie et les entreprises. A la recherche de solutions innovantes allant au-delà dessolutions traditionnelles basées sur les risques psychosociaux, les entreprises veulent agir.L’approche d’Evoluno, fondée sur une méthode de transformation positive et inclusive,combinant digital et humain, m’a séduite.”

Les clients sont séduits aussi. Medi-Market, Scarlet, ainsi que de nombreuses PME comptentparmi les clients quelques mois après le lancement. De grands noms prestigieux mais quipréfèrent rester discrets, dans le domaine du conseil et du luxe, ont également adopté lasolution. Et l’impact suit, avec entre 30 et 50% des membres du personnel qui s’inscrivent, ettémoignent d’amélioration de leur état grâce à la solution.

Evoluno compte maintenant sur ces fonds frais pour accélérer. Pour Alexandre Vandermeersch,cofondateur: “Au-delà de cet argent frais qui sera investi dans notre produit et notredéveloppement commercial, nous sommes heureux de compter sur un groupe de véritablesacteurs du changement qui rejoignent l’aventure.”

En effet, parmi les participants à ce tour de table, on retrouve des acteurs privés comme lefonds Go.Green et SMILE Impact (lié à l’agence Anais Digital), ou issus en grande partie duréseau Be-Angels, spécialisé dans l’investissement d’impact. Et on retrouve aussi des acteursplus institutionnels comme Finance&invest.Brussels, Digital Attraxion, et Invest.BW. Ces fondsrégionaux voient également d’un bon œil ce type de société.

D’après Pierre Hermant, CEO Finance&invest.Brussels: “Nous pensons qu’il est possibled’associer objectif commercial et impact sociétal. C’est une des forces de ce projet: rencontrer àla fois un besoin des entreprises et de la société. Et nous sommes ravis de soutenir Evolunodans cette aventure.”

Le conseil d’administration comptera, outre deux des fondateurs Matthieu Gilson et AlexandreVandermeersch, deux business angels expérimentés que sont Anne Cambier et Baudouin vanMale. De plus, Xavier Pansaers, ancien COO d’Odoo, offrira son aide en tant que membreindépendant. Enfin, Claire Munck, CEO de BE Angels, sera également membre.

Alexandre Vandermeersch conclut: “Il est temps de changer d’approche. De plus en plus dedirigeants voient la santé mentale de leurs collaborateurs comme un actif dans lequel il fautinvestir, et non comme un risque à gérer. Nous sommes impatients de pouvoir en soutenir plusdans leur démarche, grâce à cette levée de fonds.”