La spin-off Phasya lève près d’un million d’euros

(…)

Après ce premier succès, l’entreprise espère désormais s’attaquer de manière plus large au marché des ” safetytech “. Elle espère ainsi toucher d’autres secteurs dont notamment l’industrie. La société souhaite également s’attaquer à d’autres marchés comme la médecine ou le jeu vidéo. Pour continuer son développement, cette spin-off de l’Université de Liège a donc pu compter sur le soutien de Be Angels ( le Fonds Scale I), Meusinvest et Gesval, une société de valorisation de l’Université de Liège. Ces derniers se sont rassemblés pour injecter 967.000 euros dans l’entreprise liégeoise. La levée de fonds permettra à l’entreprise de développer de nouveaux produits et d’accélérer l’aspect commercial.

L’article en intégralité en cliquant ici