Thierry Dosogne, Business Angel

thierry dosogne

J’ai rejoint le réseau Solvay Business Angels Connect en 2006 avant que celui-ci ne fusionne avec BAMS pour devenir Be Angels. Au départ, j’ai suivi la formation Business Angels Academy à Solvay afin de me familiariser avec l’environnement des PME et des Start-up , venant du monde des multinationales où j’ai exercé des fonctions exécutives pendant près de 30 ans. Cela m’a grandement aidé à mieux apprécié les points importants dans les dossiers présentés. Une telle formation est aussi donnée aujourd’hui par Be Angels, et je la recommande. Faisant partie du Comité de Sélection de Be Angels, je vois défiler beaucoup de dossiers d’entrepreneurs dont la qualité me surprendra toujours. Be Angels fait un énorme travail de sélection et de coaching des entrepreneurs, afin que ceux-ci présentent de la meilleure manière leurs dossiers en Forum où nous sommes généralement une soixantaine de membres présents. Ma formation et mon expérience m’ont permis de développer des critères de sélection, qui m’ont toujours permis une saine gestion des dossiers. Ces critères reposent avant tout sur la qualité des entrepreneurs, car ma philosophie est qu’un excellent entrepreneur pourra mener à bien un bon projet, au contraire d’un excellent projet mené par un entrepreneur en-dessous de la moyenne. Be Angels permet de visionner une cinquantaine de projets par an, ce qui donne la possibilité à chaque membre de trouver ceux pour lesquels ils ont une préférence et surtout une valeur ajoutée ainsi qu’un carnet d’adresse à offrir en plus de moyens financiers mis à la disposition d’entrepreneurs convaincants. Mais Be Angels offre aussi un réseau de partenaires potentiels voire d’amis avec lesquels il est toujours agréable d’échanger des points de vue sur des dossiers dont certains représentent l’avenir de nos industries et services.

 Xavier Huerre, Business Angel

beangels-24

Ingénieur commercial  de formation et consultant en management, j’ai rejoint le réseau Be-Angels en 2011. Pour moi, c’était un peu un retour aux sources.  De par mon métier, je suis en effet moins impliqué dans des projets de création d’entreprise que dans des projets de transformation d’entreprise dont la dimension « développement » repose toujours sur des acquis solides. Je n’avais donc plus effleuré le monde des start-up depuis l’époque étudiante où j’animais une junior entreprise spécialisée dans l’aide à la création d’entreprise. Chez Be-Angels, je suis tout d’abord rentré dans un réseau de professionnels plutôt seniors. Ils proviennent d’horizons très divers mais  tous souhaitent  partager l’expérience entrepreneuriale avec des starters bien plus jeunes qu’eux.  Ce qui leur permet de faire profiter de leur expérience et leur faculté de jugement,  et de s’enrichir de celle des autres. Be-Angels, c’est aussi une certaine école qui permet d’élargir son horizon personnel à des secteurs d’activités dans lesquels on n’a plus forcément accès, du fait de l’inéluctable focalisation qui  caractérise l’âge d’or des professionnels. On investit plus sagement dans ce qu’on connait bien – je n’ai pourtant pas hésité à entrer dans deux projets de biens de consommation où je n’avais aucune expérience. Be-Angels apporte enfin  expérience unique. Pour moi, elle ne fait que commencer – on ne devient BA que dans la durée – apprendre, c’est d’abord savoir tirer parti de ses échecs et de celui des autres. Des six projets dans lesquels j’ai investi, deux ont  déjà mordu la poussière. Les quatre autres n’étant pas encore mûrs pour un exit, l’heure des comptes n’a pas encore sonné, et je reste ouvert aux opportunités d’investissement que présente Be-Angels. Face à la multiplicité des projets présentés au sein du réseau,  chacun fait son choix en fonction de ses critères propres. Mes projets préférés : un produit mûr pour la commercialisation, une ambition européenne, et bien sûr, un entrepreneur crédible alliant énergie et rigueur. Il faut en outre que le « courant » passe bien entre tous les intervenants du tour de table. A noter que je contribue aussi au fonctionnement  du réseau en tant que membre du comité de sélection et deal-maker. Ceci est un bon poste d’observation pour démultiplier l’expérience Be-Angels.

Catherine Alexandre, Business Angel

2015-04-07_145925

Catherine Alexandre, Membre du réseau depuis 2012″ J’ai rejoint le réseau des Woman Business Angels il y a trois ans car travaillant alors dans une grande entreprise, j’avais envie de comprendre et sentir le monde des entrepreneurs en Belgique. Leur dynamisme et leur sens de l’innovation m’ont séduite tout comme la diversité des projets présentés et des entrepreneurs rencontrés. Mais une chose est d’être intéressée par un projet, autre chose est d’investir, de sélectionner l’entrepreneur à qui on a envie de faire confiance et à qui on pense pouvoir apporter quelque choses, de savoir comment négocier l’évaluation d’une start up, fixer les termes pour entrer dans le deal et définir les stratégies pour en sortir…Ici le réseau est évidemment très intéressant pour apprendre. J’ai également participé au premier groupe Angel Beyond qui s’est organisé. Avec ce groupe de 20 personnes qui avaient toutes investi la même somme, nous avons réalisé trois investissements sur l’année. Mais indépendamment de ces investissements, ce que j’ai énormément apprécié c’est la dynamique lors de nos réunions qui suivaient chaque forum d’investissement. Nous devions alors décider si nous poursuivions les discussions et lancions la due diligence et puis nous répartir le travail. C’était passionnant d’avoir autour de la table toutes des expériences différentes et cela a permis de clôturer certains deals dans lesquels je ne serais jamais entrée n’ayant pas d’expérience dans le secteur par exemple. En termes de formation ce fut également très riche car nous avions aussi accès à des webinars et nous pouvions compter sur les conseils éclairés de Brigitte Baumann (coach du groupe AB1). Aujourd’hui, j’ai investi en direct et via le groupe dans plusieurs entreprises avec plus ou moins de succès, j’ai appris beaucoup de certains échecs et de succès et j’ai créé des liens avec de nombreux Business Angels. En résumé : je poursuis cette aventure… »

 Adrien, futur investisseur

“J’ai beaucoup apprécié cette formation en 4 modules bien choisis : le juridique avec des cas concrets, le financier avec astuces pratiques, le commercial avec dynamisme et surtout les business angels expérimentés avec humour et efficacité.”