Aquilon Pharma spécialisée dans le traitement des maladies pulmonaires Lève 6,6 Millions d’€

Aquilon Pharma spécialisée dans le traitement des maladies pulmonaires Lève 6,6 Millions d’€ pour son développement clinique (Phase I/IIa) et commercial

 

Liège, le 30 novembre 2018

 

Aquilon Pharmaceuticals S.A. est une spin-off de l’Université de Liège constituée fin 2013 sur base des travaux des Professeurs Didier Cataldo et Brigitte Evrard.

La société est spécialisée dans l’amélioration des traitements existants contre l’asthme et des Maladies Pulmonaires Obstructives Chroniques disponibles sur le marché.

Par analogie aux « Biobetters » en Biotech, Aquilon développe des « Value Added Medicines » en reformulant des molécules déjà commercialisées. L’amélioration pharmacologique porte sur une meilleure biodisponibilité locale de la molécule, induite par une meilleure déposition pulmonaire due à cette reformulation.

Aquilon Pharma a dans ce cadre soumis 8 brevets de portée mondiale. Le brevet américain a été délivré en juin 2018 par l’USPTO (l’United States Patent and Trademark Office).

La spin-off est aujourd’hui prête à entrer en phase I/IIa de développement clinique et à préparer son déploiement commercial.

Soutenue dès le début par du Capital privé (dont BeAngels) ainsi que public (WBC, Gesval (ULiège), Spinventure et la Région Wallonne), Aquilon Pharma vient de clôturer ce 30 novembre un tour de table qui lui permet de lever une capacité financière de quelque 6,6 Millions d’€, afin d’assurer son développement clinique et de préparer d’ores et déjà sa commercialisation future.

« Mener à terme les études cliniques de Phase I/IIa confirmant notre expertise et négocier des licences de distribution futures étaient les deux objectifs majeurs poursuivis que la levée de fonds clôturée ce 30 novembre 2018 nous permettra d’atteindre. Cette levée de fonds est équilibrée et associe partenaires privés et publics. Elle nous fournit les moyens nécessaires aux développements, tant clinique que commercial, d’Aquilon Pharma, notamment sur les marchés canadien et US », précise Paul Maes, CEO d’Aquilon Pharma. 

Le tour de table a réuni, outre des investisseurs particuliers pour 1,2M€, le Fonds SCALE 1 (BeAngels – pour 300 K €), des investisseurs publics tels que Sambrinvest (pour 550 K €) et Spinventure (450K €) ainsi que WBC (Wallonia Biotech Coaching 150K €), la société sur cette base finalise un prêt garanti de 500 K€. Ces investissements permettent à leur tour à la société de concrétiser auprès de la Région Wallonne des Avances Récupérables et subsides de recherche de l’ordre de 3,435Millions d’€.

En outre 1.2M€ peut être attendu dans le cadre d’un projet Biowin approuvé par le Jury scientifique en début d’année.

« Ce qui porte le montant total à quelque 6,6 Millions d’€ », confirme Paul Maes.

« Au travers de sa participation à cette augmentation de capital, BeAngels prolonge son soutien à la société Aquilon. Nos membres, notre outil de co-investissement SIBA et maintenant notre fonds de refinancement SCALE 1 ont soutenu la société depuis 2015. Nous sommes ravis de cette nouvelle étape franchie et d’avoir pu soutenir les différents stades de développement de la société », confie Claire Munck, CEO de BeAngels et du fonds SCALE 1.

« Nous sommes intervenus dans Aquilon aux côtés de nos partenaires BeAngels et SCALE 1 et en complément de Spinventure, vu l’intérêt du projet et des collaborations possibles avec l’écosystème biotech du Biopark de Gosselies. Grâce aux fonds récoltés, l’entreprise va pouvoir accélérer son développement et nous sommes heureux de pouvoir les soutenir dans leur projet », indique Anne Prignon, CEO de Sambrinvest.

« Après une longue phase de maturation tant de la technologie que de l’approche commerciale, Aquilon peut maintenant réellement déployer son potentiel dans un domaine – l’asthme – qui représente un vrai problème de santé publique, et où de nouvelles approches thérapeutiques permettront d’élargir les moyens de soigner la population. », ajoute Michel Morant, Administrateur de Gesval.

Aquilon Pharma occupe actuellement 6 personnes, un nombre qui devrait doubler à court terme. A moyen terme, la société prévoit d’occuper une cinquantaine de personnes en Wallonie et de construire une unité pilote à l’horizon 2021.